Sous-volte à Sandy Bridge – décalage vs manuel – observations

Mise à jour : j’ai joué un peu plus. Il s’avère que la compensation peut être *très* compétitive. N’oubliez pas que la clé est de s’assurer que votre tension de repos n’est pas si basse que le système ne soit pas stable. Si vous pouvez le faire avec l’offset, c’est génial. Si vous ne pouvez pas (et que vous voulez réduire davantage la tension de votre charge), utilisez une tension manuelle.

En jouant avec l’overclocking de l’iGPU hier, je me suis intéressé à la sous-tension du CPU. En raison des gains que j’ai constatés hier, j’ai prévu d’augmenter encore la fréquence du HD3000.

Mais avant cela, je voulais obtenir le plus de marge thermique possible sur le i5 2500K. C’est pourquoi j’ai commencé à étudier la possibilité de sous-voltage.

Malheureusement, les informations dans ce domaine (sous-voltage de l’i5 2500K) sont rares. Comme vous pouvez l’imaginer, la plupart des gens qui possèdent la série K l’utilisent pour l’overclocking, donc les recherches n’ont rien donné.

Il était donc temps de faire mes propres tests.

Comportement par défaut

Il est important d’avoir une idée approximative de ce qui se passe par défaut (lorsque tout est laissé à la vitesse de la bourse et à la tension automatique).

Essentiellement sur mon CPU :

  • Au ralenti, la tension chute à un peu moins de 1,0 V
  • En charge, la tension passe à un peu moins de 1,4 V

Chaque CPU est un peu différent, il peut donc être utile de vérifier le vôtre pour confirmer qu’il se comporte de manière similaire (CPU-Z est décent pour cela).


Compensation ou comportement manuel

Heureusement, la différence ici est très facile à comprendre. Notez que cela s’applique à l’ASUS Z68 GENE-Z que j’utilise.

Manuel – Si vous choisissez cela dans le BIOS, la tension que vous avez définie est toujours appliquée. Si vous réglez 1,2V, vous obtiendrez 1,2V au ralenti, et 1,2V en charge.

Offset – Cela modifie le comportement par défaut (Auto). Comme je l’ai mentionné ci-dessus, par défaut, j’obtenais un peu moins de 1,0V au ralenti et un peu moins de 1,4V en charge. Pour plus de simplicité, supposons que j’obtienne *exactement* ces chiffres. Si je devais régler l’Offset sur -0,1V, j’obtiendrais 0,9V au repos et 1,3V en charge. D’un autre côté, si je le règle à +0,1V, j’obtiendrais 1,1V au repos et 1,5V en charge.

Par défaut, votre tension fluctue dans une certaine plage. L’offset va sous-volter toute cette plage (si vous choisissez une valeur négative), ou survolter toute cette plage (si vous choisissez une valeur positive). Le mode manuel permet de supprimer complètement la plage de tension.

Test

J’ai utilisé l’utilitaire Intel Extreme Tuning, ainsi que CPU-Z.

Je vais commencer par un tableau comparatif, parce que c’est moins lisible pour vous.

Mise à jour : après quelques tests supplémentaires, le graphique du milieu ci-dessous (consommation d’énergie du système à partir du mur), n’est pas tout à fait exact. Je n’ai pas trouvé le compteur Kill-a-Watt, et j’ai utilisé à la place la puissance indiquée par l’onduleur que j’utilisais. Malheureusement, l’onduleur semble « arrondir » à la valeur de 8 watts la plus proche. Ainsi, les valeurs de consommation électrique ont une imprécision de +/- 4 watts (en supposant qu’il s’agit au moins d’un arrondi correct). Les 2 autres graphiques (gauche/droite) devraient être précis.

2500k manuel de sous-voltage vs tableau de compensation

Parce que jeter tout cela dans un seul tableau (au lieu de le diviser gentiment en quelques uns) ne rentre pas exactement dans la catégorie des « meilleures idées de Matt pour gagner du temps », une petite clarification pour en faciliter la lecture…

Les barres bleues représentent le voltage « auto » (par défaut) – le truc qui fluctue avec la charge de 1,0v à 1,4v.
Les barres violettes représentent le réglage fixe (manuel) de 1,2v.
Dans chaque réglage, les 2 premières barres sont au repos, et les 2 dernières barres sont en charge.

 

Ok, alors qu’est-ce qu’on remarque ?

  1. Au ralenti, il n’y a presque pas de différence entre 1,0v et 1,2v.
    -Le TDP du CPU est un faible 5/5 watts.
    -La consommation totale du système est la même à 32/32 watts (*inexacte).
    -Il y a une différence de 1 degré entre les températures. 24/25.
  2. En charge, il y a une différence assez importante. Le fait d’avoir une tension de charge fixe de 1,2 V au lieu de la laisser monter automatiquement à 1,4 V réduit la température de charge de 4 degrés et réduit la puissance du système de 16 watts (* +/- ~8 watts). Cependant, le TDP du processeur ne diminue pas beaucoup (seulement de 1).

Fondamentalement, il y a des gains à obtenir en abaissant la tension à la charge. Il n’y a pas vraiment de gains à obtenir en diminuant la tension au repos.

Appliquer les résultats à la question « compensation vs manuel

Nous sommes passés d’une tension de charge de 1,4 à 1,2 en utilisant une tension « manuelle ». Pour ce faire, nous devions utiliser une tension « offset » de -0,2V.

Cependant, le problème est qu’un « offset » de -0,2V réduirait également la tension de repos de la même quantité. N’oubliez pas que la valeur par défaut est de 1,0 volt, donc en changeant le décalage à -0,2, nous aurions un ralenti de 0,8 volt.

… et 0,8 volt devient si faible que le système ne peut pas démarrer.

Conclusion :

Le décalage est généralement considéré comme la méthode « recommandée » pour l’overvoltage (pour l’overclocking), et il est logique de comprendre pourquoi – si vous avez besoin de 1,5 volt pour gérer votre overclock en charge, vous n’avez probablement pas besoin de tant au repos. Dans ce cas, le décalage peut toujours faire monter la tension de repos, mais pas autant que si vous utilisiez une valeur « manuelle » fixe.

Cependant, en cas de sous-tension, nous avons un problème tout à fait distinct : si nous utilisons « offset », il est possible de pousser la tension de ralenti trop loin vers le bas. Et comme nous l’avons vu dans les graphiques, il n’y a pas vraiment d’avantage à abaisser la tension de ralenti de toute façon – les avantages substantiels proviennent de la réduction de la tension de charge.

Donc… la tension manuelle semble être le meilleur moyen de sous-tensionner. Cela dit, n’oubliez pas que tous les processeurs sont différents. Vous voudrez peut-être tester votre propre CPU. Par exemple, si…

  • …votre tension de repos par défaut est assez élevée…
  • …la « marge » par défaut entre vos tensions de repos/charge est faible….
  • …vous ne sous-tensionnez qu’un peu….

…alors le décalage pourrait être plus logique pour vous. Par exemple, si vos tensions de repos/charge par défaut étaient de 1,2/1,3, vous n’auriez probablement pas à vous inquiéter que la tension de repos devienne trop basse en utilisant l’offset, car vous rencontrerez probablement des problèmes de tension en charge bien avant de descendre en dessous de 1,0.

 

Autres informations

Comme j’ai recueilli un bon nombre de données au cours du processus, je vous laisse sur ce qui suit :

  • J’ai continué à baisser le voltage (manuel) en dessous de 1,2 v, par petits incréments.
  • Alors que la température de charge était de 48 degrés à 1,20 v, le temps que j’atteigne 1,14 v, la température de charge était descendue à 45 degrés. Cependant, le TDP du CPU, tel que rapporté par l’outil d’Intel, n’a pas changé (il atteignait toujours 68 watts à chaque test).
  • J’avais utilisé un onduleur pour mesurer la puissance absorbée par l’ordinateur via son écran. Malheureusement, je ne suis pas sûr de la précision – alors que la puissance « au repos » était complètement stable à 32 watts, la puissance de charge a en fait beaucoup fluctué, généralement entre 3 valeurs (par exemple, 81/89/97). Lorsque j’ai lentement diminué le Vcore, à la charge, il fluctuait toujours entre ces chiffres, mais commençait à « favoriser » les valeurs les plus basses. Il se peut que je doive refaire les tests avec le compteur de kilowatts à la place, juste au cas où le pire scénario se produirait (peut-être que l’onduleur a un ensemble fixe de chiffres qu’il affiche et qu’il arrondit simplement au plus proche).

L’avantage le plus tangible semble être la baisse de la température – en passant de la charge par défaut d’environ 1,4 v à 1,2 v, j’ai réduit de 4 degrés. Ensuite, 3 degrés supplémentaires en descendant encore à 1,14 v.

4 Commentaires | Tapez un commentaire.

  1. Rudolf Zlabinger sur avril 20, 2017 - cliquez ici pour répondre
    Le sous-voltage des processeurs semble plus réussi que les Throtteling seulement eux. Maby son neccsaire ti throtte comme coséquence à sous-tension. Comme je dois aller sans, à mon Obsidienne, sans aucun contrôle de tension, donc j'avais cherché un autre logiciel et sur le chemin friands de l'appareil, vous tordez. Je vous ferai savoir le résultat,
  2. Ky sur janvier 4, 2018 - cliquez ici pour répondre
    5 ans après ce jeu, mais merci pour l'info et votre expérimentation ! Je suis seulement maintenant, 6 ans après avoir acheté mon 2500K, à regarder l'undervolting et l'overclocking. Non pas parce que j'en ai besoin, mais parce que c'est possible et qu'il est peut-être temps de rendre mon PC plus efficace... qui sait, peut-être que dans les 6 prochaines années, j'aurai économisé assez d'électricité pour justifier des mises à niveau RGB.
  3. Luxian sur septembre 7, 2018 - cliquez ici pour répondre
    Je m'apprête à retirer mes 2500K pour une combinaison serveur/nas à domicile. La sous-tension est parfaite dans ce scénario car elle réduit la consommation d'énergie et le niveau sonore des ventilateurs. Merci pour toutes ces précieuses informations !
  4. Matias sur septembre 23, 2018 - cliquez ici pour répondre
    Je faisais la même expérience et j'ai obtenu les mêmes résultats avec mon i7 8700. C'est étonnant de voir comment vous avez littéralement lu mes pensées sur ce sujet alors que vos résultats imitent les miens.

    A la vôtre.

Tapez un commentaire.

Vous pouvez utiliser un pseudonyme et un faux courriel. Toutefois, si vous choisissez d'utiliser un vrai courrier électronique, les "gravatars" sont pris en charge. Lisez la politique de confidentialité pour plus de détails.